Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 00:04

La solitude peut être amère et joyeuse à la fois,une malédiction tout comme une bénédiction, selon qu'elle est choisie ou infligée, active ou passive.

Mais La solitude n'est pas toujours affaire de nombre.

C'est surtout affaire de sentiment et sensation. C'est presque un état d'esprit, un ressenti. Parfois même un trait de caractère subit, une certaine "façon d'être".

C'est aussi une affaire de physique. On aura beau fait, on est à jamais prisonnier de soi, à l'intérieur de soi.

Et une fois installée, cette solitude la ,dure pour toujours, tapi, au fond de l'être, quoi qu'il advienne.

K.t

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 02:51

si les joies de l'amour peuvent rendre un être "humain" , les agonies de l'amour peuvent tout aussi bien le détruire.

Les extases , les misères, les espoirs rageurs et les désespoirs sordides ; les échecs vainqueurs et les odieuses victoires sont souvent le fruit de l'amour.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 01:41

Il y a une limite à tout, et cette limite est faite pour être dépassée. Il en va de même pour la vie elle même.

Au lieu d'attendre sagement la mort en espérant lui échapper encore et toujours, espoir illusoire et douloureux, , je préfère la provoquer, la titiller, la railler, la moquer et l'inviter en la poussant à venir, non pas quand elle daignerait bien vouloir me rendre visite , mais quand, moi, je lui en laisse l'occasion.

"Suicidaire chronique"

chronique
Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 01:52

Vivre sans répit, dans un combat contre un ennemi, qu'on sait d'avance vainqueur,

est un enfer de souffrance et de peur.

Mais alors,

quelle plus belle mort que de combattre ce destin contraire,

pour les cendres de ses aïeux et le salut de ses frères.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 00:50

Pour être heureux durablement, il suffit de l'être!

Par là , je ne suggère pas que c'est une question de volonté ou de travail, de je ne sais quelle philosophie de privation, ou de quelle vision positivo- new âge à la mode, ou même une histoire d'entrainement,de méditation ou d'éducation. Non, rien de tout cela. Pour être heureux, ou plutôt se sentir heureux, et cela même dans les pires conditions, il suffit de non pas croire , mais de savoir, d'être persuadé que la vie, n'est qu'une illusion. Non pas dans le sens "bouddhiste" que rien n'existe, non, Tout existe. Le réel est bien là, la chaise, la table, le clavier sur lequel je frappe mes mots et ma maladie qui me frappe de ce maux, tout cela est bien réel et existe. Mais de savoir que bien que réel, rien n'est pour autant vrai. Que la véritable nature du réel nous est inconnue En somme que cette réalité n'est qu'un jeu d'ombre et de lumière. Alors et simplement alors on peut décider de se sentir heureux, non pas qu'on le soit vraiment puisque par définition rien ne l'ai, mais l'assimiler comme une donnée, comme un décors inhérant à ce jeu même. Un peu comme une solution qu'on introduirait d'avance dans un computer, une réponse surfaite à une question qui n'en a pas.

Car sinon, comment atteindre un bonheur durable, (durable car le bonheur éphémère est une question de circonstances et d'occasions, une alchimie qui ne dure que l'espace d'un moment où la vie et ses tumultes nous est favorables par le jeu de je ne sais quelle alchimie ou de hasard, et que ce genre de bonheur, le vrai, ne dure jamais), un état de paix et de satisfaction quasi permanent si nous prenons la vie pour ce qu'elle semble être, une successions d'instants, dirigée par la flèche du temps , nous menant d'un inconnu vers un autre, d'un néant vers un non être ? Comment alors rester insensible à la douleur, la misère, les injustices, la vieillesse, l'impuissance et la mort? Comment ne pas sombrer inévitablement dans le désespoir et la folie devant la vacuité et le non sens d'une telle existence? Impossible!

Depuis que le langage a ouvert le chemin à la conscience, des croyances, superstitions, religions, philosophies ou courants de pensées s’efforcent d' expliquer,le comment et le pourquoi, de donner sens quitte à ce que l'explication soit simplement qu'il ne faut pas chercher le sens; car probablement il n'y en a pas, ou du moins qu'il nous échappe par définition, mais en tout cas l'homme tente par tout les moyens de créer l'espoir, d'un monde meilleur, d'un futur idyllique ou d'un au-delà où enfin le sens serait révélé mais surtout le bonheur possible.

Oui le bonheur car qu'on soit sophiste, stoïcien, nihiliste, existentialiste, croyant ou même matérialiste, que faisons nous au fond sinon de tenter de trouver une façon d'être heureux? Que recherche l'homme avant tout sinon le bonheur. La justice? Mais elle est toute relative et elle ne vaut que si elle mène à une équité relative et surtout au bonheur. La vérité? certainement pas, sauf si cette dite vérité peut lui apporter ce dit bonheur justement . Que fait le scientifique dans sa recherche de la vérité? tenter de résoudre les problème qui se pose à lui dans cette quête de bien être et de bonheur. Le médecin cherche à guérir et donc supprimer la douleur, peut être le plus grand obstacle au bonheur , l’ingénieur à construire, l'artiste à créer , le physicien à comprendre, le mathématicien à schématiser et le le philosophe à donner sens, pour quoi au fond? Dans quel but? : Pour atteindre le bonheur. Que recherche le croyant : le salut de son âme autrement dit un bonheur éternel. Que fait le matérialiste? Ne pas chercher de sens ou d éternité mais simplement améliorer le présent et si possible le futur : autrement dit son bonheur, ici et maintenant. Et que fait l'extrémiste qui donne sa vie pour une cause sinon que rechercher son bonheur, car cette cause défendue au prix de sa vie et souvent de bien d'autres est pour lui la condition sine qua non d'un bonheur durable car véritable? Et le suicidaire ne se supprime que parce que sa vie lui est insupportable pour diverses raisons, mais que cette souffrance qu'il ne peut plus endurer barre le chemin qui l'amène au bonheur. Le suicidaire se tue pour être heureux, ou du moins un peu plus peut-être.

Mais alors comment faire pour atteindre enfin ce bonheur qui semble nous échapper éternellement ?

En continuant à s'inventer des préceptes et croyances, encore et encore, ou en essayant d'effacer obstacles après obstacles, à coup de sciences,de formules, de technique et technologie ou si il le faut à coup de guerre et de massacres et d'éliminer sans cesse ce qui nous nuit en espérant survivre le plus et le mieux possible? Ou bien alors en se retirant du jeu, comme le font les moines dans leurs forteresses, loin du monde et ses tracas et entrer en méditation? Ou bien encore en tournant le dos et se dire que finalement tout ceci arrive car cela se devait d'arriver, dans un but supérieur qui sans doute mène au bonheur, comme le font les croyants ?

Je ne le pense pas . Je ne pense même pas que le bonheur existe ou qu'il puisse exister.

C'est pourquoi je crois que pour être heureux, il suffit de se "croire heureux" , non pas par la force de la volonté, ni par le biais de la persuasion, mais simplement en ajoutant cela comme un ingrédient obligatoire et naturel, à ce chaos qu'est la vie. De s'y croire au point de l'être réellement !

En somme, puisque tout n'est qu'appréhension, que la vrai nature du réel même si il existe, reste à jamais en dehors de la compréhension humaine, qu'un ensemble change de nature du moment qu'il est observé , puisque cette réalité n'est au fond qu'une des réalité possibles et donc façonnée par notre présence même, en un mot puisque le monde n'est qu'illusion, une illusion réelle mais illusion tout de même; alors de la même façon que la douleur existe, que la joie ou la tristesse et plus largement les affects existent en interaction avec le réel, alors il faut aussi implanter le bonheur comme une donnée existante, et même pré-existante à ce dit réel, et cela quoi qu'il arrive, ou pas!

Voilà pourquoi un vieil adage chinois dit la chose suivante:

"Si tu veux être heureux soit le."

Mais moi, je ne suis pas chinois ! Même si je mange beaucoup de riz !

Partager cet article
Repost0
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 01:31

Vivre sans espoir n'est pas "vivre", c'est pour le mieux, "exister";

C'est pourquoi l'homme décida d'inventer l'espoir.

k;t

Partager cet article
Repost0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 02:03

TOUTES CES PUBS FONT CHIEEEEEEEEEEEEEEERRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

Partager cet article
Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 03:29
l'Oubli
Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 03:04

m

MemeCenter_1407889751079_338.jpg

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 02:39

3

La vie pour certains se résume à 3 lettres: V D M  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le monde est fou....moi aussi.
  • : Pour ceux qui s'interrogent..sur l'amour,la guerre..la vie, et la mort. Sans oublier l'humour, le sexe, et le ROCK "n" ROLL, bien sûr
  • Contact

logo vdm big
Tout ce qui a un début, a une Fin.

همه از مرگ مي ترسند، من از زندگي سمج خودم...."

 
آن‌چه که زندگی بوده‌است از دست داده‌ام، ............... بعد از آنکه من رفتم، به درک، می‌خواهد کسی کاغذپاره‌های مرا بخواند، می‌خواهد هفتاد سال سیاه هم نخواند، من فقط برای این احتیاج به نوشتن که عجالتا برایم ضروری شده‌است می‌نویسم
S.Hédayat.
من گنگ خواب دیده و عالم تمام کر است ؛ من عاجزم از گفتن و خلق از شنیدن است

Droit, tout droit vers cette obscure clarté,

qui tombe des étoiles...

Sans-titre.jpg 

 
این چه حرفیست که در عالم بالاست بهشت
هر کجا وقت خـوش افتـاد همانجاست بهشت

دورخ از تیـــــــــرگی بخت درون تـــــــــــو بــود
گر درون تیــره نباشد همه دنیــــاست بهشت

A.TABRIZI 

Poète perse.

 

6a00d834515f9b69e20168e5c36718970c-800wi

 


مراد از زنده ماندن ، امتداد خورد و خوابم نیست
توان دیدن دنیای ره گم کرده در رنج و عذابم نیست
هوای همنشینی با گل و ساز و شرابم نیست .

جهان بیمار و رنجور است .
دو روزی را که بر بالین این بیمار باید زیست
اگر دردی ز جانش برندارم ناجوانمردی است .

نمی خواهم بمیرم تا محبت را به انسانها بیاموزم
بمانم تا عدالت را برافرازم ، بیفروزم

خرد را ، مهر را تا جاودان بر تخت بنشانم
به پیش پای فرداهای بهتر گل برافشانم
چه فردائی ، چه دنیائی !
جهان سرشار از عشق و گل و موسیقی و نور است …

نمی خواهم بمیرم ، ای خدا !
ای آسمان !
ای شب !
نمی خواهم
نمی خواهم
نمی خواهم

 مگر زور است ؟  

F;Moshiri

 

Condition humaine

iran  


(Saadi, Poète perse 1184-1283)

 553806_430808160316219_442424970_n.jpg


Celui sui se transforme en bête,
se délivre de la douleur d'être un homme


Coupable !!

banane-rock.jpg
  Boite à blabla

 

 

" Mais chanter,
Rêver, rire, passer, être seul, être libre,
Avoir l'oeil qui regarde bien, la voix qui vibre,
Mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers,
Pour un oui, pour un non, se battre, -ou faire un vers !
Travailler sans souci de gloire ou de fortune,
A tel voyage, auquel on pense, dans la lune !
N'écrire jamais rien qui de soi ne sortît,
Et modeste d'ailleurs, se dire : mon petit,
Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles !
Puis, s'il advient d'un peu triompher, par hasard,
Ne pas être obligé d'en rien rendre à César,
Vis-à-vis de soi-même en garder le mérite,
Bref, dédaignant d'être le lierre parasite,
Lors même qu'on n'est pas le chêne ou le tilleul,
Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul !"
E.R

La vie ?!

 

کاش میشد سر نوشته خویش را از سر نوشت 

کاش میشد اندکی‌ تاریخ را بهتر نوشت

کاش میشد پشت پا زد بر تمام زندگی‌

داستان عمر خود را، گونی دیگر نوشت

The Only King

Music 4ever

28348 121812137842746 646493 n

 

logo_vdm_big.jpg


ميون يه دشت لخت زير خورشيد كوير
مونده يك مرداب پير توی دست خاك اسير
منم اون مرداب پير از همه دنيا جدام
داغ خورشيد به تنم زنجير زمين به پام


من همونم كه يه روز مي خواستم دريا بشم
مي خواستم بزرگترين درياي دنيا بشم
آرزو داشتم برم تا به دريا برسم
شبو آتيش بزنم تا به فردا برسم


اولش چشمه بودم زير آسمون پير
اما از بخت سيام راهم افتاد به كوير
چشم من به اونجا بود پشت اون كوه بلند
اما دست سرنوشت سر رام يه چاله كند


توی چاله افتادم خاك منو زندوني كرد
آسمونم نباريد اونم سرگروني كرد
حالا يه مرداب شدم يه اسير نيمه جون
يه طرف ميرم تو خاك يه طرف به آسمون


خورشيد از اون بالاها زمينم از اين پايين
هي بخارم مي كنن زندگيم شده همين
با چشام مردنمو دارم اينجا مي بينم
سرنوشتم همينه من اسير زمينم


هيچی باقی نيست ازم لحظه های آخره
خاك تشنه همينم داره همراش می بره
خشك ميشم تموم ميشم فردا كه خورشيد مياد
شن جامو پر می كنه كه مياره دست باد